• Roi de Trèfle ♔♣︎

Il ne faut pas confondre...

Mis à jour : janv. 28

août 2020

Il ne faut pas confondre un salaire, des appointements, des primes avec un sale air, désappointement, déprime.

Il ne faut pas confondre les gens zélés avec les anges ailés.

Il ne faut pas confondre : le censeur est sensé de prendre l'ascenseur avec le censeur est censé emprunter les marches du palais.

Il ne faut pas confondre : au jeu, malheureux perd avec au jeu, mâle heureux perd.

Il ne faut pas confondre : couper court et en saigner avec couper cours et enseigner.

Il ne faut pas confondre : des ministères et des tas de bois.

Il ne faut pas confondre : c'est un allumé avec un allumé s'éteint.

5e série

Il ne faut pas confondre ça paie de mine avec la mine est sapée.

Il ne faut pas confondre : il vante sa force et la force de vente.

Il ne faut pas confondre les Hollandais (Pays-Bas) avec les hauts landais (Pays Basque).

Il ne faut pas confondre celui qui vous veut du bien avec celui qui en veut à votre bien.

Il ne faut pas confondre enceinte (conception) et en sainte (Immaculée Conception).

Il ne faut pas confondre devoir d'histoire et histoire de voir.

Escrime – Il ne faut pas confondre un homme d'art mûr et un vieil art.

*Il ne faut pas confondre des lampes led avec de jolies lumières.

Il ne faut pas confondre les maux des sens avec l'essence des mots.

Il ne faut pas confondre l'emploi des mots et le mode d'emploi.

Il ne faut pas confondre : “Les gens prudes sont ceux que l'indécence laisse interdit.” avec “Les conducteurs prudents évitent les sens interdits.”

*Jamais qu'ont temps ? Il ne faut pas confondre... Si le temps ensoleillé sait faire hâler, le temps maussade peut faire râler.

4e série

Il ne faut pas (surtout pas !) confondre l'art scénique et l'arsenic. (Le premier se joue sur les planches ; le second envoie “entre quatre planches”.)

Il ne faut pas confondre une vraie biche et un faux cerf.

Esprit de sel, sel de l'esprit – Il ne faut pas confondre ces esprits “m'hantent” avec ces esprits me hantent.

La fête des mères et la journée de la mer ; si on fête joyeusement les mamans, c'est que leur amour est plus vaste qu'un océan.

Le symptôme avec le saint-homme. Le premier révèle la maladie ; le second l'ignore.

3e série

Si la vue est l’un des sens, le voyeurisme est indécence.

L’échelle au bas et le bas de l'échelle.

Une poire pour la soif et une pomme d'arrosoir.

Il est sensible aux critiques et il est une cible aux critiques.

Il dort d’un sommeil de plomb et il dore sous un soleil de plomb. (Sachant que l’un n’empêche pas l’autre ; qui dira "j'adore !" ne manque pas d'aplomb.)

Un chien mouillé et l'écale verte de la noix ; si le premier s'ébroue, la seconde... c'est brou.

Des voies rapides peu fréquentées et des aires d’autoroutes.

Si l’imprimeur relie les livres, le correcteur les relit.

Une langue de vipère et la langue de boa.

J’ai pris un mauvais coup par inadvertance et j’ai été blessé par mes gardes.

Gagner un duel à l’arme blanche et être spécialisé ès-crimes.

Si l’écrivain a besoin des lecteurs, l'homme politique a besoin d'électeurs.

2e série

Le forfait du mobile et le mobile du forfait.

Les récits d’Yves et des Jean sans histoires.

Si le travailleur consciencieux s'attelle à la tache, la caravane s'attelle à l'attache.

N'avoir d'yeux que pour son idole et n'avoir pour idole que Dieu.

Une poulette bien-aimée et une volaille à dorer. (De quoi faire bonne chère... de poule.)

Question finances, un puissant fonds et un puits sans fond. (Dans les deux cas c'est un gouffre financier.)

Des plants de cannabis et un arbre à cames.

L'intrigue affame et la femme intrigue. (Suspense littéraire)

Si l'arme fatale fait mourir sur le cou(p), larme fatale fait mourir de chagrin.

*Chausser des lunettes et sortir deux verres à pied.

Les feuillets (à l’or fin) et l’effeuiller (la marguerite).

Ivre de bonheur et aviné dès le matin.

L'anomalie et le mulet en Tanzanie.

« Il n'y a pas de fumée sans feu » et tout est imbriqué.

L'heure du coucher et c'est déjà le seoir.

1e série

Un pain complet, un de mie et un quatre-quarts.

La chevalière serre et l'anneau blesse.

Descendre en marche et emprunter l'escalier.

« J'étais au bar, hier » et « je suis allé au casino ».

L'ut des classes et la musique populaire.

Un homme infâme et un fameux homme.

L'aréole du sein et l'auréole du saint.

Les épreuves du passé et la faute aux souvenirs.

Payer une tournée et régler en liquide.

L’amant est en panne et l’âme en peine.

L'arrière-train et un wagon de queue.

Elle ne les gère pas et elle n'est pas légère. (Problème de poids)

C'est naissance et sénescence. (L'alpha et l'oméga)

Il y a beaucoup de sourds ici et pas mal de souris là.

Évoquer le sain d’esprit et invoquer le Saint Esprit.


“Nuances”

– Si la balade n’a qu’une “l”, c’est que cela lui suffit pour prendre les chemins de terre.

– Si la ballade a deux “l”, c’est qu’elle s’envole, comme ses paroles. Ainsi prend-elle l'air !


Quand on dit d’une femme qu'elle “n’est pas mal”, c’est vraiment qu’elle n’est pas “mâle”. Autrement dit, elle est souvent très féminine.


“Fruits de la passion”

*Si la pomme est le fruit du péché, on peut se demander de quel arbre vient la pêche ?


♔♣︎

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

les Jeux de Mots en Croisade

de Roi de Trèfle

L'art est création continue

Site conjugué à l'imparfait du subjectif

Jeux de mots croisés & décroisés

Verbicruciste à "seize heures",
poète à toute heure !

 

Du signe astrologique de la balance, je pèse mes mots.

© 2014-2021 Roi de Trèfle  ♔♣ 

Site supporté par Wix.com

  • Facebook Classic

voir ma page

Dernière mise à jour : après-demain.

Optimisé pour Chrome, adapté plus ou moins à Safari, accordé pour l'Opéra.

La version nomade est volontairement édulcorée, pour plus de lisibilité.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now